Les ancrages squelettiques temporaires : nouveaux concepts, nouvelles applications

Chargement Évènements

Conférenciers :

Stéphane RENGER

Stéphane RENGER

France

Kee Joon LEE

Kee Joon LEE

depuis la Corée du Sud

Stéphane RENGER

Heinz WINSAUER

Depuis l’Autriche

Stéphane RENGER

Ju Young LEE

Depuis la Corée du Sud

Objectifs

  • Mise à jour des connaissances concernant les ancrages squelettiques vissés

  • Propositions de nouvelles applications pour des vis supra- ou sous-gingivales.

Résumé

La question de l’intérêt des ancrages squelettiques vissés temporairement lors du traitement orthodontique de nos patients doit faire partie intégrante des outils permettant l’établissement de notre biomécanique orthodontique et ceci dès l’établissement des plans de traitements de nos patients. Au delà de la biomécanique, ces ancrages globalement stables en bouche, améliorent non seulement le confort du praticien et des patients, mais ils ouvrent de nouvelles possibilités par des déplacements jusqu’alors impossibles, d’unités alvéolo-dentaires et/ou de structures osseuses du massif cranio-facial.

Par l’exemple de deux types de mini-vis (psm et tomas-dentaurum), de nombreuses illus- trations cliniques viendront montrer l’intérêt de leur usage en pratique quotidienne, mais aussi de leurs limites ou de certains échecs en technique vestibulaire ou linguale. De toutes nouvelles connectiques innovantes permettent aujourd’hui de relier efficacement ces ancrages à des arcs de gros diamètres, des plaques amovibles, etc… tout au long du traitement actif mais aussi lors de la contention.

Grâce à l’usage du numérique, l’emploi de ce type d’ancrage peut être plus précis (meilleure analyse de l’anatomie, précision de fabrication des appareils métalliques, etc…) et se révèle être très utile lors de cas particuliers.

Planning

Le matin :

Intérêt de la connaissance du design des ancrages :

  • Choix des ancrages en fonction de l’anatomie
  • Intérêts de mini-vis multi-potentielles
  • Intégration en pratique quotidienne
  • 11h30 – Participation à distance de Kee-Joon LEE (Corée du Sud)

L’après-midi :

  • Cas cliniques (déplacements dentaires et squelettiques, dans les trois dimensions de l’espace)
  • Manipulation d’appareils – Intérêt du numérique
  • Nouvelles connectiques et applications cliniques
  • 15h00 – Participation à distance de Heinz Winsauer (Autriche)
  • 16h00- Participation à distance de Ju Young Lee (Corée du Sud)

Objectifs

  • Mise à jour des connaissances concernant les ancrages squelettiques vissés
  • Propositions de nouvelles applications pour des vis supra- ou sous-gingivales.