La gestion des molaires condamnées. Fermeture ou maintien des espaces ? Comment les gérer dans notre pratique quotidienne.

Chargement Évènements

Conférencier :

Michel LE GALL

Michel LE GALL

  • Spécialiste qualifiée en ODF
  • PU-PH, HdR
  • Docteur en mécaniques énergétiques
  • Chef de service hospitalo-universitaire d’orthopédie dento-faciale – Hôpital de la Timone Marseille
  • Président de l’UFSBD 13

 

Objectifs

  • Aborder le problème de la molaire condamnée de la façon la plus rationnelle

  • Mettre en œuvre des thérapeutiques les plus en adéquation avec la problématique en tenant compte des données acquises de la science.

  • Pouvoir choisir la mécanique la plus efficace pour atteindre les objectifs définis

Résumé

Pour télécharger la fiche complète Cliquez ici

Indicateurs clés  : Le taux global de satisfaction des participants est de 4,9/5

La 1ère molaire reste la dent la plus fréquemment atteinte, de par son éruption précoce ainsi que de sa situation au niveau de l’arcade.

Le pédodontiste rencontre parfois certaines difficultés à sa conservation.
L’orthodontie devient alors une alternative au rétablissement de la continuité de l’arcade.

L’extraction précoce permet un mésialage spontané des 2èmes et 3èmes molaires avec nécessité d’un redressement et d’un aménagement occlusale.

L’extraction tardive offre deux alternatives :

  • Soit elle s’insère dans une thérapeutique orthodontique globale et le gain de place permet la résolution de l’encombrement antérieur voir moyen ;
  • Soit le maintien de l’espace d’extraction est nécessaire et l’orthodontie devient le moyen d’aménager cette arcade pour une solution implantaire, prothétique classique voir une autotransplantation.

Au travers de cet exposé, nous envisagerons les différentes situations cliniques répondant au thème proposé.