Journée Multidisciplinaire – La dent compromise ou condamnée

Chargement Évènements
Le taux global de satisfaction des participants est de 4,9/5
Retrouvez le programme complet sur le site de la journée journee-sfodf-sfop.com
« Rappelons-nous que seul nous ne sommes rien »

Principe du « Droit au but » : mise en avant des points clés et des assistances conduisant au diagnostic et définition claire des objectifs de traitements et des moyens thérapeutiques. Des conférences de 20 minutes, suivies de questions.

MATIN

  • Comment reconnaître et distinguer les anomalies de structure dentaire ?
    Quels éléments identifier pour déterminer une anomalie de structure dentaire ? Certains protocoles thérapeutiques, comme l’infiltration résineuse, vont découler de ce diagnostic.
  • Que faut-il savoir aujourd’hui sur les hypominéralisations molaires incisives ?
    Point actualisé sur les connaissances générales essentielles permettant d’informer nos patients.
  • Quels conseils préventifs pour nos patients en odontologie pédiatrique et en orthodontie ? Point sur le matériel et les conseils destinés aux patients en matière de prévention.
  • Thérapeutiques préventives professionnelles : où, quand, comment ?
    Point sur les thérapeutiques de reminéralisation et de prophylaxie de la maladie carieuse.
  • Faut-il traiter les taches sur les incisives permanentes avant ou après la thérapeutique orthodontique ? De quelles manières ?
    Point sur la conduite à tenir face à des problématiques d’anomalies de structure sur les incisives permanente (collage, timing à adopter, etc.).
  • Comment optimiser vos procédures de collage sur l’émail, sur la dentine et sur les tissus hypominéralisés en odontologie pédiatrique et en orthodontie ?
    L’objectif est de faire le point sur les systèmes adhésifs et les procédures de collage aussi bien en Orthodontie qu’en Odontologie pédiatrique.

APRES-MIDI

  • Première molaire permanente délabrée : jusqu’où peut-on être conservateur ?
    Réflexion à envisager face à une première molaire permanente présentant un délabrement problématique, avec ou sans implication pulpaire.
  • La première molaire permanente condamnée : quand et quelles dents extraire ?
    Sur quels critères doit-on se baser pour décider du nombre et du choix des dents à extraire ?
  • Comment reconnaître une ankylose d’un défaut primaire d’éruption et quelles stratégies thérapeutiques orthodontico-chirurgicales mettre en œuvre ?
    Réflexion à envisager face à une première molaire permanente présentant un défaut d’évolution d’origine variée (défauts primaires d’éruption, absences d’évolution des deuxièmes molaires, ankyloses non traumatiques).